Jeune Brune et Démocrate

26 août 2014

Frangy 2014 - Arnaud Montebourg

 

            Dimanche festif et studieux dans le fief d'Arnaud Montebourg en Saône et Loire, où on fête, depuis Pierre Joxe, le parti socialiste, la gauche et la camaraderie chaque 4ème dimanche d'août.

            Un rassemblement populaire mais investi où Benoit Hamon était invité cette année.

            Après le traditionnel repas champêtre sous la tente, Montebourg et Hamon sont montés à la tribune, accompagnés des députés socialistes frontistes dont Arnaud Leroy et des élus locaux pro-Montebourg.

            Faisant fi des parades médiatiques qui veulent opposer Hollande à ses deux ministres, Montebourg et Hamon ont dressé le bilan nuancé de leur réussite et de leur impasse depuis leur début de mandat, il y a deux ans. Hamon, comme ministre de l'économie sociale et solidaire puis ministre actuel de l'Education Nationale, Montebourg comme ministre du redressement productif et ministre de l'économie.

            Admettant que l'Austérité marque un bilan négatif sur la croissance et le confort des ménages, ils ont appelé à une politique de la relance. Prenant acte que Mme Merkel et l'Allemagne défendaient le pacte de stabilité contre toute logique économique bénéfique à la France et même à l'Allemagne, Arnaud Montebourg a défendu la position courageuse de la chaise vide pour montrer à l'Europe qu'en s'entêtant sur cette voie de l'austérité, rien de bon n'était advenu depuis deux ans. Le bilan fait, il était temps de proposer autre chose. MAis les pénalités en monnaie sonnante et trébuchante ne risquent-elles pas de pleuvoir sur la France si celle -ci joue -même à juste titre- les frondeuses ? Au ministre de négocier alors pour que position éclairée ne rime pas avec punition aveugle.

En rappelant la chute de la banque Lehman Brothers, et le début  de la crise financière et économique actuelle,  le ministre de l'économie s'est ému des dernières tractations américano-européennes. celles-ci mettent effetcivement en danger une fois de plus - on se rappelle la navrante OMC - l'exception culturelle et alimentaire de la France. Comment une Europe divisée et corrompue pourra-t-elle défendre ses Européens ?

Défendant l'image d'une France créative, le ministre a évoqué de futures chantiers innovants tels que les dirigeables transporteurs de charges lourdes ou encore des recherches sur les avions sans kerozène. Illustrant avec fougue et pragmatisme le fameux dicton "on a pas de pétrole mais on a des idées".

 

 

Posté par jeunebrunedemo à 11:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]


De Frangy 2014 - Benoît Hamon

Du ministre de l'éducation, Benoît Hamon on pourra saluer l'audace quand il était au ministère de l'Economie Sociale et Solidaire, il avait alors légiféré sur une loi phare des droits du consommateur et du citoyen : les actions de groupe. Ces "class action" à la française permettent depuis aux consommateurs lésés par des défauts de fabrication par exemple de s'associer et de ne présenter qu'une plainte commune devant un tribunal, en divisant ainsi les frais d'avocats et de démarches.

Le public a apprécié également ses positions sur la guerre Likoud-Hamas dont il a rappelé la réalité, fustigeant ceux qui voudraient la réduire à une inexacte guerre Israëlo-Palestinienne. De même pour le débat sur l'austérité imposée et l'indéfectible loyauté vis à vis d'un programme de campagne qui ne se fera pas en un jour ni en deux ans. Exit ceux qui veulent réduire à une prise de bec hollando-frontistes, les dernières déclarations des intéressés, afin d'enfoncer encore un peu plus le stéréotype d'un gouvernement faible et désorganisé.

Reste qu'on pourrait attendre plus d'audace encore de la part de Benoît Hamon dans le domaine de l'Education. Le ministre a certes reconnu enfin des réalités telles que à démographie galopante on devait répondre par davantage de postes, il a ainsi promis la création à venir de 20 000 emplois. Il a fait le blâme d'une vision négative de l'Ecole qui jusque dans les dîners de famille n'encouragent pas les élèves à faire confiance et à s'investir dans leurs études. Il a fustigé l'attitude consumériste de ces mêmes parents et élèves qui veulent une école à la carte dans des domaines qui ne les dérangent pas trop.

Il s'est cependant accroché à sa réforme des rythmes scolaires, généralisant une mesure sans doute bénéfique aux milieux culturellements démunis mais fatiguant davantage des élèves mieux lotis, qui, eux, aimeraient pouvoir dormir et jouer le mercredi ou le samedi matin. Et on sait combien ses deux activités sont tout aussi éducatives que des cours passifs ou trop longs.

Si le ministre admet que les programmes ont besoin d'être réécrits - et c'est le cas- pourquoi ne pas les alléger vers l'essentiel pour apprendre moins vite mais de manière plus sûr pour tous ? Les ZEP ont créée des zones où l'école de la République s'occtroyait -sur le papier- plus de moyens et personne n'a criée à la mesure inégalitaire. Pourquoi ne pas imposer la semaine de 4,5 jours dans certains établissements et pas dans d'autres ? Si le ministre encourage ses troupes à la pédagogie différenciée, pourquoi le ministère ne pourrait-il pas de lui-même montrer l'exemple ? Ou bien faut-il faire comprendre aux petits Français que, dès le plus jeune âge, quatre jours assis bien sages ne suffit pas à être un futur bon citoyen et travailleur ?

Hamon a également cité les piètres résultats de l'OCDE, rappelant que les petits Français ont peur de se tromper dans une école qui les noie dans le nombre et ne leur donne pas confiance en eux...Pourquoi alors ne pas copier La Nouvelle Zélande, l'Australie ou l'Islande et leurs si beaux résultats ? En Islande, 15 minutes de pause entre chaque cours pour ménager la concentration des élèves et leur envie d'apprendre. Pourquoi maintenir à tous les niveaux les notes puisqu'elles nuisent à la très efficace pédagogie de l'erreur - que le ministre a lui-même citée en exemple ? Pourquoi ne pas copier l'Allemagne et l'Angleterre qui, depuis 200 ans, proposent les cours théoriques le matin et la pratique l'après-midi ? A moins que la semaine de 4,5 j ne soient que les prémisses - timides- de ces réformes ?

Il a promis cependant des tablettes et des tableaux numériques en nombre pour rendre plus interactifs les cours et sans doute aussi pour pallier l'éducation de masse qui mette un enseignant devant 28 élèves en primaire, et devant 30 à 37 autres en collège et en lycée. On peut se demander si le coup de ces investissements et leur maintenance - ce sont des outils fragiles et les élèves ne sont pas vraiment soigneux - ne vaudrait pas celui d'un recrutement plus large d'enseignants afin de faire baisser de manière drastique et le stress des élèves et le stress des adultes en milieu scolaire...

Aux détracteurs qui diraient que les syndicats enseignants s'y opposent, on pourrait dire que ces derniers sont bien peu représentatifs des agents qu'ils sont censés représentés. Et pour cause, lassés des luttes de pouvoir interne et des cotisations devenues excessives en regard d'un pouvoir d'achat en bérézina, ces mêmes enseignants préfèrent oeuvrer sur le terrain que de se faire représenter par des syndicats souvent mal informés. Et du reste, le ministère sait très bien ne pas écouter les syndicats quand il le souhaite... Alors, monsieur le ministre, soyez audacieux !

 

Posté par jeunebrunedemo à 10:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 juillet 2014

Cracked, la nouvelle série tv à voir !

cracked

Alors que les scénaristes de la 2de saison de _beast and beauty_ ont massacré leur bébé en passant du thriller sf. et symbolique (l'animal qui est en nous) en soap pour adolescente célibataire, l'espoir pointe avec _Cracked_ qui renouvelle avec majesté le style de la série à enquête. CRacked ou "fissuré" rappelle combien l'existence humaine si pleine de chocs et d'émotions peut facilement par moments ou pour longtemps rester fissurée. Des policiers et des médecins qui admettent leur fragilité, et l'utilisent pour mieux bosser, étonnant non ? 

Prenez des malades atteints de troubles psy,

plongez le spectateur dans leurs visions métaphoriques du quotidien et vous verrez la maladie mentale sous un autre jour.

Enfin une série qui rend hommage aux bi-polaires, schizophrènes et autres troubles devenus des témoins, des victimes, des héros, des indics, au lieu d'en faire de systématiques et trop faciles bourreaux. Ajoutez à cela deux équipiers, un policier un rien border line mais tout simplement sensible donc humain, et une charmante blonde hyper intelligente et empathique, le psychiatre qui l'accompagne, et vous obtiendrez la série créé par  Calum deHartog et Tracey Forbes à ne pas manquer ! 

Tous les mardi sur D17...

Posté par jeunebrunedemo à 13:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 décembre 2013

Dijon : attention aux chocolats de Noël

En préparation : une dégustation horizontale (même type de produits) de chocolats de Noël.

D'où vient cette idée ? Il a été choquant de constater qu'un chocolatier qui se dit artisan vend des chocolats qui nous ont fortement déçus en plein centre ville de Dijon. Trois personnes ont testé des chocolats 70% chocolat noir avec diverses ganaches aromatisées aux fruits ou non, une tablette de chocolat à 70% "Tanzanie" et quelques chocolats à base de caramel. Trop gras, pas de goût de fond, voire pas de goût du tout pour la tablette de Tanzanie. 

Notre conseil avant les résultats de notre test : acheter 5 chocolats et goûter les avant et après le café. Vous verrez si ce qu'on vous vend convient à votre palais et à ce que vous attendez d'un vrai chocolat d'artisan. 

A suivre... 

Posté par jeunebrunedemo à 15:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 août 2013

Nouveau projet : Créer un magazine de mode et déco pour le fun MAIS Différent !

Pour qui ? des Dijonais ou autres vraiment motivés et respectueux -tous les âges, toutes les tendances 

 

Autrement ? 

PAs de cosmétique chimique mais des recettes maison 

Pas de concours de "je suis la plus belle" et la plus tendance, juste une mode variée, inventive et pratique ou élégante. 

Une mode mise en valeur par des gros plans photos sur les aspects des tissus, les travaux couture et non oubliée par la mise en valeur des mannequins...

Des mannequins de tous types et tailles

Des reportages sur les créateurs de tissus, les modes de fabrication des matières, etc. Idem pour les accessoires.

Le côté mode régionale, avec les acteurs du coin ou d'ailleurs 

Critiques constructives mais pas édulcorées des collections au moment des défilés, collections des magasins, etc. 

 

Des pages créatives déco et coutures originales (et pas du repompé de tel mag sur tel autre)

A nous de choisir la périodicité

On peut paraître via internet ou en papier, avec un support commercial type journaux gratuits (très prisés par les annonceurs pubs)

RDV via skype ou sur un café à Dijon : mercredi 21 août - à 19h ( retards acceptés)

Contact : tempsdureve@yahoo.fr

 

Posté par jeunebrunedemo à 12:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]



26 juin 2013

L'esprit Transition sur Dijon

Transition énergétique, l'après PAC -on espère- des gros producteurs intensifs et des filières sans qualité ni traçabilité, le retour du lien entre client et producteur, bref... tout est là :
q5mp_affichecolombierebdef_2

http://dijon-ecolo.blogspot.fr/2012/02/dijon-territoire-transition-morelli.html

 

==> Le 28 juin, devenez locavore :)

On a presque tout à moins de 200 km...

Posté par jeunebrunedemo à 18:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 février 2013

Macaron rouge : soutenez l'action du collectif par vos clics

mrouge- facebook plaquettePage Facebook : http://www.facebook.com/MacaronRouge

Communauté
Collectif de personnes handicapées ou non, veilleurs citoyens qui recensent, preuves à l'appui, les manquements aux lois sur le handicap.
Tout est dit ! Une campagne de presse et des flyers seront déposés ici et là en BFC par les veilleurs de Macaron rouge. Sur Dijon (selon autorisation obtenue, liste à venir) et Lons le Saunier pour l'instant.
Si vous souhaitez devenir veilleur, handicapé ou non, merci d'envoyer un message à l'adresse :
Contact :
Mail et tchat pour signaler une infraction (photos ou vidéo ou enregistrement audio type message téléphonique demandés), évoquer un problème d'irrespect de la loi : macaronsrouges@gmail.com
Buts
A noter que ce collectif n'est pas une association avec une antenne juridique destinée à régler les soucis privés de chacun. Son but est le signalement et la prise des consciences des pouvoirs publics et des organismes privés quant au sort qui est fait aux lois et aux droits des handicapés dans notre pays. Les grandes surfaces montrent souvent l'exemple  mais bien des institutions et des centres de loisirs ignorent ce mouvement.
Au delà du manque de moyen financier pour viabiliser les équipements, il y a d'abord à combattre un état d'esprit qui dit que la personne en situation de handicap n'a rien à faire là (que ce soit sur une piste de ski, un parking ou un bâtiment admnistratif).
Il ne s'agit pas de dénonciation ciblée mais de replacer les pouvoirs publics, les associations de commerçants, les représentants des institutions privées et publics face à leurs devoirs, en rappelant les lois, en montant qu'avec un peu d'idées... Et d'accompagner cette transition vers une viabilisation effective des sites. Macaron rouge peut être à ce titre autant conseiller que veilleur citoyen.
Les images d'Epinal restent fortes et le Macaron lui-même impose une vision du handicap qui se limite à l'invalidité motrice (en fauteuil roulant). Or, chaque jour des personnes en situation de handicap non visible mais réel sont victimes d'altercations, de déprédation matérielle, de mépris elles-aussi.
L'individualisme touche tout le monde et l'isolement frappe aussi les handicapés qui n'ont pas le plus souvent un valide derrière eux pour pousser un fauteuil roulant ou ouvrir des portes trop lourdes ou écrire à leur place.
Macaron rouge souhaite participer à l'effort National 2013 et se rapprochera du ministère de la santé dans ce sens. 2013 marquant la date butoire établie par la loi pour l'aménagement handicap tous azimuts autant privés que publics. Mais beaucoup reste à faire... Et le relais de chaque citoyen compte.

Posté par jeunebrunedemo à 12:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 février 2013

Signer pour le non cumul des mandats

Même bien intentionnés, certains politiques ont besoin du soutien des citoyens pour faire progresser le corps politique y compris contre son gré.

Première pierre d'angle d'un renouveau politique, le non cumul des mandats garantit une pluralité des prises de paroles, une moindre fragilité aux systèmes des lobbies [qui gangrènent tant nos institutions, voir à ce sujet _Les lobbies au coeur de la République*_ (2007, Canal+) ou récemment diffusé _Bruxelles Business_ par Arte.**] en refusant de faire du politique une profession à titre personnel au bénéfice d'une mission de représentation au service de la communauté. 

Comment accepter que des hommes politiques soient, de père en fils/fille , sénateur ou député ? Que des carrières de trente ou cinquante ans se construisent aux dépens de la démocratie. Certes la politique ne se fait pas sans expérience, mais elle ne se fait pas non plus sans pluralité ni engagement solennel. 

Comment accepter que le pouvoir legislatif au main du congrès soit aussi un moyen pour ces mêmes chambres de se protéger de toute loi innovante en matière de démocratie parlementaire ? 

Chaque citoyen est invité à faire connaître son soutien au non cumul des mandats en signant cette pétition : http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2013N35951

 

* dispo sur you tube

** à voir sur Arte + 7 : http://videos.arte.tv/fr/videos/bruxelles-business--7307822.html

Posté par jeunebrunedemo à 19:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 janvier 2013

FDSEA : argumenter par l'absurde ?

"tout polue" , déclare le Président de la FDSEA, au 12/13 de France 3, pour justifier les tonnes de fumier répandu sur les champs élysées, face à la directive européenne contre les Nitrates , vielle de 20 ans, et enfin appliquée !
Si justement on admet que les pratiques chimiques actuelles de l'agriculture polluent,ne serait-il pas temps de faire autrement ?
Produire moins mais mieux...
La facture de la PAC nous la payons tous dans nos assiettes et nos soins santé. Aux pouvoirs publics d'en établir précisémment la facture. Avec plus de 60 millions de déficit, la SECU couvre aussi tous les soins de cancers et autres malformations ou stérilités, dues notamment à une production agroalimentaire agressive et ultra -polluante.

Intimidation calculée face aux négociations de la nouvelle PAC ?

Au même moment, Arte développe dans _Douces Frances_ les choix éthiques d'un exploitant agricole du Rhône-Alpes désireux de produire mieux, de polluer moins pour, dit-il :"pouvoir regarder son consommateur en face"...

 

Posté par jeunebrunedemo à 12:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 janvier 2013

Cookies rapides sans gluten aux cranneberies

Note : pas de gluten mais contient du beurre (lactose) 

ph-gluten free cookies

 Préparation : 5 min  - Cuisson : 15 min 

Ustensiles :

- un master chef pétrisseur ou un saladier et des bras musclés +  cuillère en bois 

- deux cuillères à soupe

- un couteau - un verre d'eau 

- papier cuisson huilé et plaque de four 

 

Ingrédients (pour 15 cookies env.) 

300 g de farine de maïs (mag. Grand Frais), 60 g de beurre en morceau, quelques pincées de levure chimique, 10 cl d'eau, 80g de cranneberies ( Leader Price), 2 g. cuillères de cassonade ou sucre roux 

Comment faire ? 

1) préchauffer le four th7 - 10 min avant cuisson 

1,5) choisir le bol avec le hachoir, comme pour pâte brisé (master chef) ou prendre saladier et cuillère en bois 

2) mettre tous les ingrédients sauf l'eau dans le bol du master chef /saladier à pétrir

3) actionner le master chef 3 min à plein régime : les éléments se combinent 

4) ajouter l'eau par petites quantités dans le master chef en train de tourner( ou saladier en tournant avec la cuillère) : on obtient une pâte mouelleuse, laisser pétrir ainsi encore 2 min. 

5) sur la plaque et le papier cuisson/huilé : ne pas essayer d'étaler cette pâte peu aglutinante (et pour cause !). Prendre les deux cuillères et mettre dans la 1ère une petite quantité de pâte puis la passer dans l'autre : la pâte se tasse un peu et on obtient une bouchée comme sur la photo. Pratiquer ainsi pour tous les autres gâteaux.

6) mettre la plaque à mi-hauteur, th7 durée :10/15 min selon four. Sortir du four dès que cela paraît cuit. Attention, il est normal que les gâteaux chauds paraissent mous, ils sont cuits : pas d'inquiétude. Vous pouvez les sortir et les mettre sur un torchon ....ou l'assiette de vos hôtes ;) 

Bon miam ;) 

Variantes possibles : remplacer les cranberries avec du zeste de citron (env. 1 c à soupe + 1 jus de citron) ou des figues en morceaux (ajouter à la farine de maïs 100g de pâte d'amande)

Variante salée pour gâteau apéro sans gluten : pas de cranneberies mais ajouter 100g de fromage rapé type comté ou tome de chêvre (les intolérants aiment peu le lactose de vache, préférer du fromage de brebis ou de chèvre si votre hôte accepte ces lactoses). 

Posté par jeunebrunedemo à 18:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »